Home

50 ans CONTACT

50 ans CONTACT

Die Stiftung CONTACT blickt auf 50 Jahre innovative Suchtarbeit zurück.

L'histoire de CONTACT depuis 1973

L’histoire de CONTACT est étroitement liée à la politique des drogues et à la politique sociale ainsi qu’à différents acteurs. Afin de respecter et de protéger les personnes impliquées, l’histoire est racontée du point de vue de CONTACT.

Cinq épisodes filmés esquissent 50 ans d’engagement de CONTACT dans le domaine de l’aide aux toxicomanes. Les épisodes sont classés par ordre chronologique, mais ne s’orientent pas sur des années ou des décennies exactes. Il s’agit plutôt d’enregistrer des développements exemplaires.

Épisode 1

Le service de consultation pour les jeunes et les parents CONTACT ouvre à Berne en 1973. Situé à la Brunngasshalde, il est géré par la Direction de l’aide sociale et de la santé de la ville de Berne.

Une dose d’héroïne est vendue pour 4 francs. Le speed est vendu légalement dans toutes les pharmacies jusqu’en 1975.

En plus des offres de consultation, des places de travail protégées et des offres de logement pour les toxicomanes sont créées dans le canton de Berne.

Épisode 2

En 1983, le magazine « Der Spiegel » prédit que le nombre de personnes atteintes du sida va augmenter de manière dramatique.

CONTACT est désormais une fondation et ne dépend plus de la Direction de l’aide sociale et de la santé. Sinon, le premier centre d’accueil n’aurait certainement pas fonctionné.

Dans une des villes les plus riches, dans l’un des pays les plus riches du monde, des gens meurent à moins de 200 mètres du Parlement. À la Kleine Schanze, à côté du Palais fédéral.

Épisode 3

La scène se déroule maintenant dans le Kocherpark. Jusqu’à 600 personnes dans un petit parc qui ressemble bientôt à un champ de bataille.

La Suisse est le premier pays au monde à distribuer de l’héroïne aux toxicomanes dès 1993. – Yes ! Si ce n’était pas si triste, je serais presque fière de nous.

Le défi de la réduction des risques prend des couleurs avec les drogues festives. CONTACT propose les premiers drug checkings lors de raves et de soirées.

Épisode 4

Six organisations d’aide aux personnes dépendantes s’associent au sein du « CONTACT Netz ». Tout d’abord sous forme d’association, puis en tant que fondation en 2004. Depuis, CONTACT agit en tant qu’entité et négocie le contrat de prestations avec le canton.

Les toxicomanes disparaissent de la rue. La conscience de la nécessité de l’aide aux personnes dépendantes diminue.

La consommation récréative et mixte est de plus en plus à l’ordre du jour. CONTACT est présent dans la vie nocturne depuis 2008 avec “rave it safe”.

Épisode 5

Le canton décide que la fondation CONTACT est uniquement responsable de la réduction des risques.

Avant, CONTACT était plus tapageur. Aujourd’hui, tout le monde a une formation solide et des idées moins révolutionnaires. Mais une chose est restée : accomplir quelque chose qui fait sens !

Dans les centres d’accueil, près d’un tiers des personnes ont plus de 50 ans. Bon nombre d’entre elles ont sans doute survécu grâce à CONTACT.

News & Jobs

17.05.2024
Remise du chèque de la collecte de fonds « Un coeur pour toi »
Depuis plus de 20 ans, un comité d’organisation privé organise une collecte...
25.04.2024
CONTACT rapport annuel 2023 est disponible
CONTACT Fondation Aide Addiction a connu une année de jubilé mouvementée en...
13.02.2024
Travailler pour CONTACT Fondation Aide Addiction
Postes de travail à CONTACT Centre d'accueil, CONTACT Travail, CONTACT Mobile, CONTACT...